Le traditionnel thé au citron bio antioxydant naturel puissant présenterait des avantages au-delà du simple plaisir gustatif : l’agrume aurait pour effet de préserver une grande partie des antioxydants du thé qui seraient autrement détruits. C’est ce qu’indiquent les résultats d’une étude1 menée en laboratoire à l’Université de Purdue, aux États-Unis.

Le thé renferme des catéchines, des antioxydants auxquels on attribue des vertus protectrices contre le cancer et les troubles cardiovasculaires. Selon les chercheurs, environ 80 % des catéchines seraient détruites dans le système digestif avant de pouvoir passer dans le sang, là où elles pourraient jouer leur rôle protecteur.

Les chercheurs ont reproduit, en laboratoire, les conditions auxquelles est soumise une infusion de feuilles de thé vert durant la digestion. Ajoutés au thé vert, les jus de citron, d’orange, de lime et de pamplemousse et même le lait de vache, de soya ou de riz ont permis d’accroître le nombre de molécules antioxydantes dans le sang.

Les jus d’agrumes ont été les plus efficaces à cet égard, plus particulièrement le jus de citron qui a permis de préserver plus de 80 % des catéchines que renferme la boisson. Le thé vert contenant 50 % de lait de vache aurait préservé 52 % des catéchines. Cette proportion était de 55 % avec le lait de soya et de 69 % avec le lait de riz.

Du thé au citron pour un effet antioxydant accru

Du thé au citron pour un effet antioxydant accru

Et le thé noir?

Les feuilles de thé vert renferment davantage de catéchines que celles du thé noir. Les jus d’agrumes et les différents types de lait auraient proportionnellement le même effet sur la protection des antioxydants du thé noir, estiment les chercheurs.

Il faudrait maintenant pousser les recherches afin de savoir si cet effet protecteur des antioxydants se traduit réellement par une meilleure absorption des catéchines par un organisme humain, soulignent les auteurs de l’étude. « Le processus de la digestion dans le corps humain est beaucoup plus complexe que ce que l’on a pu reproduire in vitro dans nos laboratoires », fait remarquer l’un des chercheurs.

Avec ou sans lait?

Le lait ajouté au thé n’a cependant pas obtenu de résultats positifs dans une étude publiée au début de l’année 20072. La consommation de thé noir seul améliorerait la capacité des artères à se détendre ou à se dilater pour accommoder l’augmentation du flot sanguin. L’ajout de lait effacerait complètement les effets vasodilatateurs, selon cette étude.

Les coupables seraient les caséines, des protéines contenues dans le lait. Elles se lieraient aux catéchines et en annuleraient ainsi les effets bénéfiques. Cette étude a été menée auprès de 16 femmes ménopausées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*