C’est la nouvelle star de l’hiver et pourtant, le citron bio antioxydant naturel puissant Meyer est encore difficile à trouver ; mais au fait, qu’est-ce que ce citron a de si spécifique ?

Les origines du citron Meyer
Ce citron viendrait de Chine. Il a été importé aux Etats-Unis au début du 20e siècle, avant de s’installer définitivement au rang des variétés de citron d’exception.
Le citron Meyer est un croisement hybride entre le citron traditionnel et la mandarine, voire même l’orange. Il est jaune et ressemble bien à un citron, mais son goût est moins acide, plus doux, plus aromatique. Ses saveurs sont très particulières et subtiles, ce qui lui donne un caractère unique et recherché. Sa feuille est légèrement parfumée à la bergamote.

Le citron Meyer est le résultat d'un hybride entre le citronnier et l'oranger, d'où sa couleur de peau beaucoup plus orangée.

Le citron Meyer est le résultat d’un hybride entre le citronnier et l’oranger, d’où sa couleur de peau beaucoup plus orangée.

En cuisine
Le citron Meyer s’adapte à toutes les recettes habituelles à base d’agrumes ou de citron traditionnel. Il est idéal pour une tarte au citron meringuée, car son raffinement emporte souvent les suffrages. Mais des centaines de recettes permettent de l’utiliser. Il s’associe très bien au pavot dans des gâteaux ou des madeleines, notamment. Sorbet, granité, citron confit… pourquoi s’en priver ?

Le citron Meyer est idéal pour l’hiver
Autre caractéristique et non des moindres, le citronnier Meyer est le plus résistant au froid. Il peut tenir jusqu’à -5°C, ce qui bien sûr limite son exposition au froid mais permet tout de même d’envisager le maintien d’un citronnier dans une pièce fraîche ou froide durant la saison hivernale. Lemieux est de le protéger des gelées en lui apposant un voile d’hivernage ou de le mettre en pot pour le rentrer. Dans ce cas, un espace à 10°C est amplement suffisant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*